Relativement aux stades de développement, l’araignée est dotée de 4 paires de pattes à l’âge adulte. La femelle, de forme ovale et de couleur rouge sombre, présente des protubérances blanchâtres d’où sortent des poils ; elle mesure environ 0,5 mm. Le mâle est un peu plus allongé, plus pâle et plus petit.

Les œufs de l’araignée font penser à des oignons. En forme de ballons, enfoncés aux pôles, ils présentent des stries longitudinales et sont velus sur leur extrémité supérieure.

Les araignées passent l’hiver sous la forme d’œufs, déposés autour des bourgeons et des cicatrices foliaires, à la base des coursons et même sur les bras et le tronc. L’éclosion de ces œufs débute au stade phénologique 01 (gonflement du bourgeon) il atteint son maximum au stade phénologique 11 (feuilles étalées) et se finalise au stade 57 (inflorescences séparées). Avant même que les araignées n’entrent en activité, les premières femelles déposent sur les feuilles les premiers œufs de printemps.
araña roja viña

La ponte oscille selon le climat entre 20 et 50 œufs par femelle. Début septembre la ponte des œufs de printemps commence aux endroits précédemment indiqués, et se prolonge jusqu’en novembre.

Durant tout le reste du printemps, tout l’été et une partie de l’automne, l’araignée vit sur les feuilles, qu’elle colonise de la base à la pointe du sarment et sur lesquelles se succèdent sans interruption de 7 à 9 générations sous notre climat méditerranéen. L’araignée d’hiver est de couleur rouge, celle d’été orangée.

Des températures élevées et une humidité relative basse favorisent son développement, raccourcissant le cycle et augmentant la fécondité.

Les symptômes sur les feuilles s’étendent sur tout le limbe, sur lequel apparaissent des piqûres nécrotiques entourées d’une décoloration. Les premières attaques peuvent occasionner des dommages sévères, comme une croissance réduite, une chute des feuilles à la base et un assèchement des bourgeons. Les attaques d’été provoquent une perte de chlorophylle, une défoliation et surtout une diminution de la teneur en sucre des moûts. Elles peuvent aussi avoir des répercussions sur la végétation de l’année suivante, par un mauvais aoûtement des rameaux et une déficience en alimentation des bourgeons.

araña roja

Il est indispensable de traiter pour éliminer ce parasite. Le choix des produits doit tenir compte des effets secondaires, ne pas augmenter la fécondité de la femelle  Ces produits doivent avoir une action acaricide. Limiter les engrais azotés. Brûler le bois de taille, qui renferme une ponte des œufs d’hiver.

Le traitement le plus important pour éviter des dégâts précoces a lieu au moment du bourgeonnement. Traiter au moyen de produits ovicides au stade phénologique 00 (dormance hivernale).

L’araignée rouge
4 | 1 vote

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Voulez-vous connaître les dernières actualités en Viticulture?

* indicates required

Écrivez votre commentaire ou posez votre question :


Cela peut être utile à d'autres utilisateurs

S\'il vous plaît, calculez pour montrer que vous êtes humain *

Envoyer