Esca ou apoplexie parasite

Esca ou apoplexie parasite

L’Esca est une maladie connue depuis très longtemps dans les pays qui cultivent la vigne. Elle se manifestait uniquement sous des climats plus chauds, mais elle a aussi été détectée de nos jours dans le nord.

Quels sont les effets de l’Esca ?

L’Esca est une maladie parasitaire causée par des champignons (Stereum hirsutum Per. Et Phellinusigniarius FR), qui pénètrent le bois par les plaies de taille importantes.

Au printemps, grâce à l’importante circulation d’eau à travers le pied de vigne, son avance se trouve facilitée par la diffusion des enzymes.
En cas d’élévation rapide des températures, les tissus endommagés sont incapables de compenser l’intense évapotranspiration et la végétation affectée se dessèche brutalement (déséquilibre hydrique). Cette forme rapide se produit essentiellement sur terrains argileux, profonds et frais, alors que la forme lente a lieu sur sols siliceux ou calcaires.

Symptômes et dégâts de l’Esca :

Sur organes verts : les symptômes sont similaires à ceux produits par d’autres maladies qui affectent la circulation de la sève. L’Esca peut se manifester sous une forme lente ou rapide.

Forme lente : cette forme est plus fréquente et peut affecter la végétation d’un ou plusieurs bras de souches généralement isolées. Les symptômes se manifestent habituellement en pleine floraison voire même en plein été par l’apparition de décolorations internervaires et sur les bordures des feuilles, jaunes sur cépages blancs et rouges sur cépages noirs, qui convergent et se dessèchent au centre. Les feuilles finissent par tomber, le poids des grappes diminue et elles peuvent sécher.

Forme rapide ou apoplectique : elle survient habituellement sous des climats plus secs et en plein été. La végétation d’un cep vigoureux se flétrit, prend une coloration vert grisâtre et finit par sécher, partiellement ou en totalité en l’espace de très peu de jours.

Sur troncs et rameaux : la coupe du tronc met en évidence du bois jaune au centre, entouré d’une zone de bois sombre et d’un anneau de bois sain.

Les zones attaquées ont pour origine une plaie de taille, de dimension plus importante que la normale. En règle générale la pénétration ne se fait pas par le pied de vigne, ce qui explique qu’il puisse repartir.

Les symptômes décrits se traduisent en dégâts, qui vont de la perte de poids et de sucres à la vendange à la mort d’un ou plusieurs rameaux voire du pied tout entier.

Stratégie et moyens de lutte

Précautions de taille. Pour la prévention de l’Esca, il est préconisé de :

· désinfecter les outils de taille ;

· tailler en dernier lieu les ceps touchés ;

· brûler les résidus de taille ;

· utiliser un produit protecteur en cas de grosses plaies de taille ;

· ouvrir le tronc touché à l’aide d’une hache et y placer une pierre pour l’empêcher de se refermer, dans le but de tuer le champignon par arrivée d’air.

Moyens de lutte chimiques : durant des années la lutte contre cette maladie est passée par le traitement à l’arsénite de soude, mais son usage est aujourd’hui interdit.

Esca ou apoplexie parasite
4.29 | 7 votes

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Voulez-vous connaître les dernières actualités en Viticulture?

* indicates required

Écrivez votre commentaire ou posez votre question :


Cela peut être utile à d'autres utilisateurs

S\'il vous plaît, calculez pour montrer que vous êtes humain *

Envoyer