Viticulture biologique. Désinfection des sols.

Viticulture biologique. Désinfection des sols.

 

L’approche pour une viticulture biologique idéale est de travailler sur un terrain qui n’a jamais été planté de vigne ou qui se trouve sans vigne depuis au moins 5 ans, même si dans la plupart des cas, ce n’est pas possible et les viticulteurs sont obligés de planter la vigne en laissant à peine les terres en jachère.

 

Le principal problème qui se pose est la présence de nématodes dans le sol. De plus, ces nématodes peuvent affecter le développement des jeunes plants lorsqu’ils sont nombreux dans le sol.

Une solution non-écologique à ce problème pourrait être le traitement chimique pour la désinfection du sol au moyen de la fumigation ou de la dispersion de granulés. Ce procédé a certaines limites, puisqu’il est inefficace à une certaine profondeur du sol et et dans les sols argileux, les conditions d’application sont limitées. Le coût est élevé et comporte un impact négatif pour l’environnement.

 

Une solution économique et adaptée à la viticulture biologique pour limiter la présence de nématodes est d’effectuer en plein été, un labourage du sol (si le type de sol le permet) à environ 40-60 cm. Les populations de nématodes sont plus importantes en profondeur. Les rayons du soleil et la chaleur permettent de brûler une partie de cette population.

Viticulture biologique. Désinfection des sols.
3.5 | 4 votes

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Voulez-vous connaître les dernières actualités en Viticulture?

* indicates required

Écrivez votre commentaire ou posez votre question :


Cela peut être utile à d'autres utilisateurs

S\'il vous plaît, calculez pour montrer que vous êtes humain *

Envoyer