Skip to content
▷ Viticulture et Vignoble ® Guide Complet sur la Viticulture et la Vinification

Comment définit-on un plan d’engrais pour la vigne?

Plan d’engrais de la vigne.

La fertilisation de la vigne a pour objectif d’assurer un niveau de nutriments dans le sol qui permette la croissance de la vigne et la production de raisin de bonne qualité.

La fertilisation des cultures se focalise sur les macronutriments: azote (N), phosphore (P2O5) et potassium (K20) ; le besoin d’oligo-éléments est détecté par les analyses ou l’apparition de carences.

Dans la vigne, les apports de N doivent être modérés, car une forte disponibilité de N peut provoquer une croissance végétale excessive, ce qui affecterait la qualité de la vendange à cause de maturations incomplètes, apparitions de champignons, de pourriture,etc… On établit comme maximal, un apport de 40 unités fertilisantes (UF) de N par hectare, mais cette quantité pourra atteindre 60UF de N/ha si la fertilisation s’effectue avec des engrais organiques, car l’assimilation de N par le plant est plus lente.

Un excès de potassium (K2O) dans le sol peut induire une augmentation du pH du moût, avec les risques qui s’en suivent sur les vendanges peu acides.

On doit réaliser des apports sur la base de la variété et des analyses foliaires et du sol, dans le but d’éviter les problèmes microbiologiques et de stabilité pendant le processus d’élaboration du vin.

Pour obtenir et maintenir des niveaux adaptés de nutriments, on applique un engrais de fond avant la plantation et un engrais d’entretien pendant toute la vie productive de la plantation.

Comment élabore-t-on un plan d’engrais pour la vigne?

On recommande d’élaborer un Plan d’engrais qui détermine:

  • l’époque et calendrier d’application
  • Dosage des éléments nutritifs
  • méthode d’application
  • type et caractéristiques de l’engrais.

La réalisation du Plan de fertilisation doit prendre en compte:

  1. Le niveau de nutriments existants dans le sol ; il est recommandé d’effectuer périodiquement une analyse des macronutriments (principalement P2O5, K2O et matière organique).
  2. Croissance et état nutritionnel du plant ; on peut déterminer le suivi en faisant des diagnostics foliaires.
  3. Extractions annuelles dépendant de la quantité de raisin produite.
  4. Caractéristique du sol qui détermine la mobilité des nutriments et la capacité d’absorption du plant.
  5. Apports effectués par d’autre voies (eau d’arrosage).

Les diagnostics foliaires et les analyses du sol sont des outils basiques pour déterminer le plan d’engrais de la vigne et pour effectuer le suivi de l’état nutritionnel de la vigne.

Ces analyses permettent d’estimer la réponse de la plante à l’engrais appliqué et de corriger les dérives. Dans tous les cas, il est recommandé d’effectuer régulièrement des diagnostics foliaires (tous les 3-5 ans) si toutefois il n’existe pas de problème nutritionnels flagrants qu’il convienne de déterminer pour les corriger.

Toutefois, il existe des réglementations (par exemple pour la Viticulture intégrée) qui peuvent exiger d’effectuer des diagnostics foliaires et du sol plus souvent.

Le plan de fertilisation de la vigne doit être réalisé pour chaque parcelle qui réunit des conditions agronomiques de variété et de porte-greffe, et des caractéristiques de sol et micro-climat homogènes ; c’est ce que l’on appelle unité homogène de culture (UHC).

L’administration de nutriments se fera prioritairement par le sol et on réservera les engrais foliaires pour les cas de carences flagrantes, qui nécessitent un traitement correctif ponctuel ; on n’appliquera pas d’engrais organiques ou minéraux à certains moments ou avec des systèmes qui peuvent engendrer une contamination directe du raisin.

Les recommandations engrais vigne peuvent aussi vous intéresser.


Liens Utils


error: Content is protected !!